DOC 005 1994
Les amants de juliette
 
  les amants de juliette doc005

Serge Adam (trompette)

Benoît Delbecq (piano, piano préparé)

Philippe Foch (tablas, percussions)

 

 

enregistré en janvier 1994 au Moulin d'Andé (F27) durée 44'57
 

Et la musique ? Fraîche, nouvelle, inhabituelle, désaltérante, parce qu’inclassable, elle évoque un long parcours à travers des contrées étranges, une traversée de paysages bizarres, tantôts arides, tantôt souriants, parfois luxuriants et parfois désertiques... Une phrase de trompette ou parfois de flûte vole et zigzague, plane en cercles, bien haut en surplomb d’un sol exotique : quelques percussions (notamment des tablas) et un piano préparé qui abandonne toute idée de gamme ou d’accord pour s’inventer un tempérament qu’on devine tropical. Il ne faut plus parler d’un jeu percussion, mais d’un piano qui se fait lui-même percussion, talking drum qui imite son lointain parent la sanza, dont on dit qu’elle connaît l’avenir.
Yvan Amar, Jazzman*** juin 1994

 
What about the music? Fresh, new, unusual, refreshing, because unclassifiable, it evokes a long journey through strange lands, a crossing of strange landscapes, sometimes arid, sometimes smiling, sometimes lush and sometimes desert... A phrase of trumpet or sometimes flute flies and zigzags, hovers in circles, high above an exotic soil: a few percussions (including tablas) and a prepared piano that gives up any idea of range or agreement to invent a temperament that one guesses tropical. We must no longer talk about a percussion game, but about a piano that makes itself percussion, "talking drum" that imitates its distant parent the sanza, which is said to know the future.
Yvan Amar, Jazzman*** june 1994

 

 
 
 
 
 
Cinq et treize
Quatre et deux
Trois et trente huit
Presse FR
Presse EN
 
fichiers numériques HD