SUR SCÈNE
 
 
Serge Adam / composition, trompette
Après une formation en trompette, analyse musicale et écriture aux Conservatoires de Caen et de Versailles, et d'improvisation à l'IACP avec Alan Silva et Itaru Oki, Serge Adam mène une double activité de compositeur et de trompettiste improvisateur. Lauréat de plusieurs concours de composition (la Défense, Besançon), il crée les ensembles Quoi de Neuf Docteur (1983), les Standardistes (1991), Jazz Mic Mac (1994) et de 1999 à 2003, Haute Fréquence, Around 3 Gardens et Landscape, projets réunissant des solistes improvisateurs et les images vidéo interactives d'Éric Vernhes.  Il est co-fondateur des trios les amants de Juliette (avec Benoît Delbecq et Philippe Foch, 1994) et Hradcany en 2000 (avec David Venitucci et Philippe Botta avec en invité Bijan Chemirani).

Aujourd'hui, davantage tourné vers la pluridisciplinarité et les performances interactives, intégrant improvisation, écriture et technologie, Serge Adam développe des projets de rencontres, où l'interaction devient plus construite, tout en restant instinctive. Serge Adam développe une nouvelle approche de la composition musicale en utilisant les machines comme le prolongement électronique d'une pensée d'improvisation en temps réel.
Ainsi, il crée Pousse-toi de mon soleil! avec le plasticien et illustrateur allemand Martin Haussmann, en 2008, My Funny Valentine avec Romuald Tual en 2009 et Up to 1970 en 2010.
Depuis 2006, Serge Adam entretient un rapport privilégié avec la danse et collabore avec des chorégraphes porteurs d'univers singuliers.   Il crée Vortex, avec Lionel Hoche (2006), Souffles Croisés avec Delphine Caron (2007), Icons avec Ziya Azazi (2007), UW avec Dalila et Nacera Belaza (2008) et À la veille de ne partir jamais avec Flavia Tapias (2009).

 

Pierre de Bethmann / fender rhodes
Parisien né en 1965, de formation musicale classique, Pierre de Bethmann s'est tourné assez tôt vers le monde du jazz. Poursuivant parallèlement ses études générales et le travail du piano, en repoussant régulièrement l'idée de choisir un métier trop tôt, il est d'abord diplômé de l'ESCP en 1987, puis complète son apprentissage musical par un an au sein du Berklee College of Music à Boston en 1989. De retour à Paris, il commence une carrière de consultant en management à partir de 1990, puis change radicalement d'orientation pour devenir musicien en 1995.
Il est d'abord pianiste du trio Prysm, dont le parcours dépasse largement les frontières hexagonales (incluant quatre albums chez Blue Note) de 1994 à 2001. Il lance en 2001 un nouveau projet, ilium, avec lequel il sort deux albums en 5tet, puis deux en 7tet - le répertoire du dernier, "Cubique", sorti en 2009 sur le label Plus Loin, ayant été créé à l'issue d'une résidence au Théâtre de l'Onde à Vélizy.
Depuis une dizaine d'années, son activité de sideman est également intense. Il a ainsi régulièrement joué avec le 4tet Moutin Reunion, David El-Malek, Stéphane Huchard, Pierrick Pedron, Rosario Giuliani, Géraldine Laurent, Michael Felberbaum, Christophe Dal Sasso, Pierre Perchaud, Thomas Savy, Sébastien Jarrousse, Meta, Sonia Cat-Berro, Laïka Fatien, Denis Guivarc'h, Olivier Ker Ourio, ou Jean-Christophe Béney. Il a de plus occasionnellement joué avec Eddie Henderson, Dave Liebman, Aldo Romano, Philip Catherine, François Jeanneau, Patrice Caratini, Rick Margitza, Eric Le Lann, Stéphane Belmondo, Stéfano di Battista, Flavio Boltro, Sylvain Beuf, François Théberge, Julien Lourau, Norma Winstone, Sara Lazarus...

En plus de son investissement constant dans le monde du jazz contemporain, il a eu l’occasion de participer à d’autres types de projets musicaux, et ainsi de tourner avec le chanteur américain James Taylor en 1998 et 1999, le chanteur réunionnais Danyel Waro en 2002 et 2003, la chanteuse brésilienne Marcia Maria entre 2006 et 2008, ou encore de jouer récemment avec le compositeur et organiste Thierry Escaich.
Assistant au Département Jazz et Musiques Improvisées du CNSM depuis septembre 2008, il intervient également au Centre des Musiques Didier Lockwood, et a donné plusieurs cycles de masterclasses au Cefedem Aquitaine (2009), au Conservatoire National de Montpellier (2003-07), ainsi qu’à l'occasion de plusieurs stages ponctuels organisés par divers festivals (Buis les Baronnies 2010, Capbreton 2007, Marciac 2006, Salon de Provence 2002...)

Victoires du Jazz 2008 – Album de l’année (Oui) - Prix Django Reinhardt 2004 - Musicien Français de l'Année - Django d'Or 1998 - Formation de l'année (Prysm) - Premier prix du Concours de La Défense 1994

 
Benoît Delbecq / claviers, bass station, tablette numérique
À 47 ans, le pianiste, compositeur et producteur parisien Benoît Delbecq figure parmi les activistes de la scène du jazz contemporain international. Ancien élève de Mal Waldron, Alan Silva, Muhal Richard Abrams et Steve Coleman entre autres, sa réputation et son influence n'ont cessé de croître jusqu'à ce que le New York Times ne reconnaisse son art singulier en le qualifiant de « pianiste brillant et original » inventant « une musique experte et sereine». Aventurier rêveur, orfèvre du piano préparé de bois et gommes, poète-acrobate lorsqu'il pilote ses instruments électroniques, Delbecq participe aux nouvelles poussées esthétiques d'aujourd'hui. Le rayonnement international de ses travaux a pris naissance aux Instants Chavirés de Montreuil en 1992, en parallèle à la création du collectif Hask. Dès lors, il n'a cessé de parcourir en globe-trotter le circuit mondial du jazz (Amérique du Nord et du Sud, Japon, Europe, Afrique Centrale et du Nord...) contemporain. En solo, en formations du duo au quintet, impliqué dans des productions croisant l'ensemble des pratiques artistiques, il joue une musique dont les prenantes pulsations aux timbres colorés révèlent l'éclat particulier de mélodies lunaires et indociles: une invitation à « un voyage en terre de magie » ( in Le Monde). Ici aux claviers, Benoît Delbecq collabore avec Serge Adam depuis 1987.
« Un chercheur qui trouve. » Michel Contat ( Télérama )
« L'éclaireur. » Francis Marmande (Le Monde)
« Complètement fascinant. » Ivan Hewett (The Daily Telegraph)
« Cette musique-mouvement (...) est l'une des plus envoûtantes de notre époque. » Stéphane Ollivier (Jazz Magazine)
« Un vent de fraîcheur souffle sur la musique de Benoît Delbecq » Nate Chinen (The New York Times)

  Benjamin Henocq / batterie
Co-leader et compositeur du trio Prysm, il se produit dans de nombreux clubs, salles de concert et festivals dans toute l'Europe ainsi que sur d'autres continents, de nombreuses tournées aux États-Unis, au Japon, Asie, golfe Persique, Afrique...
Il a notamment joué avec Michel Legrand, John McLaughlin, Didier Lockwood, Lee Konitz, Seiji Ozawa, avec l'Orchestre symphonique de Radio France, Anne Ducros, Eric Le Lann, Stéphane Belmondo, Robin Eubanks, Glenn Ferris, Antonio Farao, Dado Moroni, Flavio Boltro, Jacky Terrasson, Enrico Pieranunzi, Paolo Fresu, Richard Galliano, Jean-Michel Pilc, Tommy Smith, Red Holloway, Harold Land, Rick Margitza, Les frères Belmondo, Sylvain Beuf, Marc Ducret, Philip Catherine, Norma Winstone, Louis Winsberg, Martial Solal, Laurent de Wilde, Denis Badault, J.F. Jenny Clarke, Henri Texier, Michel Portal, Michelle & Jon Hendricks, Le Pom (Francois Jeanneau - Andy Emler), Big Band Quoi de neuf Docteur, Kartet, David Patrois, Jean Marie Ecay, Jean-pierre Morgan, Benjamin Diamond, Nelson Veras, Graig Bailey, Joe Locke, etc...
Tournées sélectives :
James Taylor (Folk singer) tournée aux États-Unis, en remplacement de Steve Gadd, Kenny Garrett (Europe, en remplacement de Jeff "Tain" Watts), Prysm (États-Unis, Asie, Europe, Afrique), Stefano di Battista (Europe, Asie), Mark Turner et Ravi Coltrane (Europe), Lincoln Center Orchestra (New York), Rosario Giuliani (Europe, Asie), Bob Mintzer & Nicolas Folmer (Europe), David Linx (Europe)
1er prix soliste et groupe au concours de la defense, Django d' or (prysm)..
  Christelle Séry / guitare électrique
Suite à mes études musicales (CNR de Nice et CNSM de Paris), ma pratique précoce de la scène, et au hasard des rencontres, je m'oriente peu à peu vers le répertoire contemporain, le spectacle vivant, les musiques improvisées et amplifiées. Guitariste de l'Ensemble Cairn depuis sa fondation en 1997, je travaille ponctuellement avec des orchestres parisiens et du Luxembourg, l'Ensemble Intercontemporain, l'Itinéraire et en solo (Festivals Agora, Why Note, Archipels, Musica, Täge für Neue Musik, Voix Nouvelles, Festival d’Automne, Ars Musica, Musiques de notre temps).
J’ai joué au journées du cirque à l’Atelier du Plateau, avec la Cie Sevilla, dans Set pour sept femmes de François Raffinot, La jeune fille et la nouba, Resistere, Enfances de Ludovic Montet, K Lear de Marie Montegani, Territoires de l’âme de Jonathan Pontier, Doux Mix et Léger Sourire.
J’étudie voix chantée et mouvement corporel auprès d’Isabelle de Brion, Valérie Philippin, Véronique Larcher et Tania Pividori.
  Romuald Tual / beat machine, électronique
Tour à tour deejay, improvisateur, musicien de scène ou de studio, Ro3 joue avec le son sous diverses esthétiques, en solo ou accompagné. Explorer des paysages sonores, y sculpter le matériau brut qu'est le son afin d'en extraire la pulsation, l'émotion ou les couleurs. Passionné de son et plus précisément de son électronique, il commence la musique en tant qu'autodidacte avec la pratique de la synthèse sonore et du sampler à la fin des années 80. L'arrivée du son techno influence sa démarche artistique. Il a depuis beaucoup officié derrière des platines. Il continue à mixer sous le nom de 7o3.   Le champ d'exploration sonore qu'est la lutherie électronique, l'amène, au cours de multiples rencontres, à diversifier son approche musicale. Il jette des ponts entre l'électro, l'électroacoustique et le contemporain et se frotte à la pluridisciplinarité en explorant diverses formes : multimédia, multidiffusion, ciné-concert, danse, théâtre...
 

Zaf Zapha / basse électrique
Producteur, réalisateur, et compositeur, Zaf Zapha a suivi plusieurs formations musicales. Tout d'abord dans les écoles CIM, Agostini et Bercovizt à Paris, puis au Berkley college of music aux Etats-Unis et il se spécialise dans la production, la réalisation et les arrangements.
Il a travaillé avec Sergent Garcia, Marla Glen, Meiway, Jane Birkin, Brigitte Fontaine, Susheela Raman, Salif Keita, Souad Massi, Jacques Higelin, Mathieu Boogaerts, JP Nataf, Yanick Noah, etc...
Zaf Zapha est à l'origine de "Tout s'Métisse" dont le but est de promouvoir la collection des livres-CD afin de «faire découvrir différentes régions et cultures du monde et aider l'enfant à comprendre les différences».
Pour palier au manque d'ouvrages en la matière, Zaf Zapha a voulu réunir dans ces livres audio qui s'adressent directement aux enfants, « lecture, musique, culture et métissage ».
En 2008, il sort son album Dalaka, un livre-disque pour enfants consacré à la découverte de la musique africaine (avec les participations de Meiway, Diely Moussa Kouyate, Elisabeth Kontomanou, etc...), et Yemaya un second volume sur l'Amérique Latine en 2010 (avec les participations de Sergent Garcia et bien d'autres). Il travaille actuellement sur le troisième opus de cette collection, Dounia, toujours pour les enfants, et celui-ci sera consacré au Maghreb

 
Éric Vernhes / vidéo
Après des études d'architecture avec Paulo Virilio, Éric Verhnes s'oriente vers le cinéma et travaille en production aux côtés d'Anatole Dauman. Il écrit et réalise ses premiers projets de fiction et de documentaires.
Lauréat du prix des scénarios Michel d'Ornano du Festival de Deauville, il expérimente différents types d'écriture et de réalisation pour le cinéma et la télévision, puis fonde sa propre structure de production.
Cherchant des modes d'expressions plus intuitifs et moins "conçus" que dans l'audiovisuel conventionnel, il en vient à la vidéo expérimentale, puis développe des outils informatiques permettant de condenser les phases de montage, traitement de l'image et diffusion en une seule opération. Cette recherche prendra la forme de performances mensuelles, durant une année, à la Maroquinerie à Paris, en compagnie du trompettiste Serge Adam.
De cette expérience autour de l'intéraction image/son est né le colectif "4.1" réunissant à ses côtés Serge Adam, Benoît Delbecq, Gil Coronado et Marc Chalosse, tous musiciens improvisateurs. Il développe également des collaborations avec la scène musicale conventionnelle (Rodolphe Burger et Alain Bashung pour la Cité de la musique, 2003), puis aborde le monde du théâtre, notamment avec Jérôme Kircher et Irène Jacob pour "je sais qu'il existe aussi des amours réciproques" d'après l'ouvrage de Romain Gary (Bouffes du Nord, 2004),Thierry Poquet ("Ogre"d'après Larry Tremblay), Jean-Michel Ribes ("Musée haut, musée bas", théâtre du Rond-Point, 2004)
Revenant ainsi vers la narration après avoir détourné les technologies numériques dans le sens d'une "interprétation" en temps réel des images, il s'inscrit dans une mouvance du "nouveau cinéma" qui se propose de faire de l'audiovisuel un spectacle vivant, en se détachant de la rigidité du montage linéraire et du support enregistré.
Il a étudié les relations picturalité-images anilmées-son, dans le cadre d'installations multimédias, à la recherche d'un nouveau lieu d'immersion, un nouveau "lieu du spectateur".